L'immobilier Andrésy
25 Jan

Appartements anciens : le prix du m2 en baisse de 3,4 % sur un an à Conflans-Sainte-Honorine selon les notaires

Vous avez l’intention de vendre un appartement à Conflans-Sainte-Honorine ? En ce début d’année, comment se comporte le marché immobilier dans votre ville des Yvelines, mais aussi sur l’ensemble du département et en France ?  Les notaires publiaient à la mi-janvier comme tous les trimestres, leur note de conjoncture sur les prix et les transactions immobilières en France et qui porte sur la situation l’avant dernier trimestre de l’an passé. Au troisième trimestre 2013, les prix des logements anciens en France ont baissé sur un an de 1,7% : -1,3% pour les appartements et -2% pour les maisons, selon l’indice Notaires-INSEE publié le 16 janvier 2014. En Île-de-France, au troisième trimestre 2013, les prix des logements anciens baissent de 1,2% sur un an, soit -1,5% pour les appartements et -0,4% pour les maisons. Sur un trimestre, ils baissent de 0,3% (en données provisoires CVS) sous l’effet du recul du prix des appartements (-0,6%), qui se poursuit, tandis que ceux des maisons remontent (+0,3%). En province, la baisse sur un an au troisième tri¬mestre 2013 atteint 1,9% ; à l’inverse de l’Île-de-France, elle est plus accentuée pour les maisons (-2,3%) que pour les appartements (-1%). Sur un trimestre, les prix (CVS) sont en moyenne quasi stables (-0,4%), mais ceux des maisons diminuent de 0,9% alors que ceux des appartements augmentent de 0,6%.

À Conflans-Sainte-Honorine, selon les notaires, le prix de vente médian des appartements anciens ressort à 3 080 euros le mètre carré au troisième trimestre 2013,  en recul de 3,4 % sur un an. Quant au prix moyen de vente du m2 pour les appartements neufs dans la région Île-de-France, il s’inscrit à 4 735 euros, en hausse de 1  % toujours sur un an. Notez encore que le prix des maisons anciennes à Conflans-Sainte-Honorine   au troisième trimestre de 2013  est pour sa part en hausse de 4,75 % depuis un an et se négocie désormais à 335 000 euros exactement.

Sachez enfin que le régime des plus-values sur les terrains à bâtir demeure inchangé à ce jour, le projet de suppression de l’abattement pour durée de détention n’ayant pas été validé par le Conseil Constitutionnel au début du mois de janvier. Les plus-values immobilières sur les terrains restent donc exonérées intégralement au-delà de trente ans, ce qui laisse deux régimes d’imposition des biens immobiliers selon leur nature : celui de l’immobilier bâti et celui des terrains à bâtir.

H.-B./ BazikPress © Henry Salomé – GNUFreeDocumentationLicense

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée